Revue de Lecture: Deathbringer par Bryan Smith


Deathbringer par Bryan Smith
Mass market paperback
Horror

Il fut une époque où les histoires d'horreurs étaient éditées à foison. C'était l'époque des Pulps, Tales of Horror, Weird Tales, Horror Stories et autre Terror Tales. C'était les 30s et 40s. Un genre très caricatural, avec des histoires bien gores, des demoiselles en détresses et des héros sans peur, mais pas toujours sans reproches. Si vous aimez ce genre d'histoires ou encore les films de Quentin Tarrantino, ou George Romero alors avec Deathbringer de Bryan Smith vous allez être servi, car le style et les racines de ce roman sont plus que flagrantes. Amoureux des films de série B, voici le roman de série B.
Dans la petite ville de Dandridge, au coeur de la nuit, le mal rôde. Animé d'une haine incommensurable envers l'humanité le Deathbringer avance et ranime les morts. Hannah sera la première, mais les autres suivront. Tous se relèveront. Quant à Mike O'Bannon, tourmenté par le chagrin, noyant ce qui lui reste d'humanité dans l'alcool, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Jusqu'au moment où il 'reçoit' LE livre. Tout va basculer pour Mike et très vite, sa vie, sa ville vont devenir un cauchemar. Un cauchemar qu'il doit stopper.
Le rythme est rapide et les évènements qui vont suivre sont incessant. Les personnages sont sympathiques même si caricaturés et les zombies sanguinaires et assoiffés de violence homicide sont partout. Le scénario se développe sans temps mort et vous pousse à vouloir continuer. L'ensemble est divertissant, l'écriture est simple, parfois même 'rugueuse' mais convient parfaitement au style Pulp du roman. Un essai réussi pour Mr Smith et un second roman qui en appelle d'autres.
A ma connaissance ce volume n'a pas encore été traduit en français.

Deathbringer
Bryan Smith
Leisure fiction
342p
ISBN-13: 9780843956771

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Wibiya Widget

Related Posts with Thumbnails