Revue de lecture: Under the dome par Stephen King


Under the dome par Stephen King
Hardcover
Horror survival

Stephen King. Le maitre de l'horreur est de retour.  Under the dome (Sous le dôme) son dernier roman, un gros volume de 1088 pages peut en effrayer plus d'un juste par la taille. Seulement voilà, 'Sous le dôme' vous prends sous son charme dès les premières pages. Rappelant "The Stand" (Le Fléau) non seulement par la taille, mais aussi par le nombre impressionnant de personnages, "Under the dome" est un très bon Stephen King que les fidèles lecteurs de l'auteur sauront apprécier à sa juste valeur. J'ai définitivement aimé ce livre et il ne m'a pas été facile de faire des pauses durant sa lecture. Loin de là en fait. Heureusement, un bon weekend pluvieux est venu à mon secours.

L'intrigue est intéressante, par un beau matin d'une journée d'automne tout à fait ordinaire, la ville de Chester Mills est soudainement coupée du monde par un dôme de force, un champ d'énergie invisible et indestructible. Bien évidemment, l'apparition soudaine va déclencher quantités de catastrophes, comme un avion et des voitures qui entrent en collision avec le dôme, un jardinier va perdre une main coupée net à l'apparition du dôme, ou encore la perte des communications et de l'électricité. La liste est longue.

Les personnages, en grands nombres, ne sont pas toujours très développés (certains on comprend pourquoi...ils ne survivent pas bien longtemps) mais ceux qui survivent, s'étoffent au fil des pages et en deviennent intriguant, au point de vouloir en savoir plus. En savoir bien plus que le dôme qui d'une certaine façon s'efface au second plan. On est pris, littéralement capturé (sous le dôme ?) par les diverses réactions de ce microcosme forcé. Stephen King a toujours été un maitre dans l'art de révéler la véritable nature de l'homme face à l'adversité. "Under the dome" n'échappe pas  la règle et la petite ville de Chester Mills, Maine, va voir se transformer, se révéler, plus d'un de ses résidents.  Le panel est large, il s'étend,  fidèle à la tradition, des 'gentils' très héroïques et prêt à tout pour aider leur prochain et comprendre la nature du dôme et des évènements, à la plus vile crapule qui ne voit dans le dôme qu'un moyen de prendre le contrôle de la ville et développer un empire mafieux et répressif. Classique des œuvres de Stephen King, on retrouvera deux camps bien distincts, les "gentils" emmenés par Dale "Barbie" Barbara, un ancien héros de la guerre en Irak et du coté des "méchants", un concessionnaire automobile du nom de Big Jim Rennie mènera la danse aidé de son sadique fils Junior.

Tout comme pour "The Stand" (Le Fléau), "Under the dome" est une découpe au scalpel d'une situation terrifiante qui affecte des gens ordinaires, leurs réactions et conséquences, pour le meilleur et pour le pire.

Pour finir, "Under the dome" par la taille même qui le caractérise (plus de 1000 pages), fut un régal à lire...sur mon Ereader Nook. La masse et le volume de ce "mastodonte" ayant disparu, il me fut beaucoup plus facile de faire durer les sessions de lecture sans fatigue.

A ma connaissance il n'a pas encore été traduit en français.

Under the dome
Stephen King
Simon & Schuster
1088p
ISBN-13: 9781439148501

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Wibiya Widget

Related Posts with Thumbnails